Bonjour !

Soyez les bienvenus sur mon site. Il a pour but de vous informer de l'avancement de mes activités musicales, que ce soit en ce qui concerne l'Offenbach Edition Keck, ou bien encore les différents concerts et évènements artistiques auxquels je participe. 

 

La musique que vous pouvez entendre à l'ouverture du site est un court extrait du générique composé par Georges van Parys pour le film Les Misérables de Jean-Paul Le Chanois (1959). Orchestre des Concerts Pasdeloup dirigé par Jean-Christophe Keck

 

Ce site est hébergé par AMEN -12/14 Rond Point des Champs Elysées – 75008 Paris - Tel : 0892 55 66 77

Conception et webmastering : Jean-Christophe Keck

Succession Roger Roger - Relaxé par la Cour d'appel de Lyon

Communiqué

Alors que le fils d’Eva Rehfuss, cantatrice et épouse du compositeur Roger Roger, m’accusait d’avoir manipulé sa mère, la Cour d’appel de Lyon vient de prononcer ma relaxe définitive et proclamer mon innocence. La justice vient ainsi de mettre fin à ces manœuvres guidées par une démarche mercantile, qui faisait fi de la volonté d’Eva Rehfuss de voir l’oeuvre de Roger Roger sauvegardée .

L’honneur et la paix me sont rendus, ce dont je remercie, non seulement les juges impartiaux de Lyon mais aussi tous ceux qui m’ont aidé dans cette quête de la vérité. Je peux ainsi m’engager dans la mission que m’a confiée Eva Rehfuss, amie et collaboratrice professionnelle.

Il est temps maintenant de perpétuer la mémoire et l’oeuvre de Roger Roger, ce génial musicien dont les productions musicales me passionnent depuis ma prime jeunesse, et lui redonner la place qui est la sienne dans notre répertoire musical.

Que vive la musique délicieuse et légère de notre irremplaçable Roger Roger !

Jean-Christophe Keck

A la une : Offenbach symphonique

 J'ai rêvé naguère, quand j'étais jeune et bercé d'illusions, de pouvoir réaliser au fil des années une intégrale discographique de l'oeuvre de Jacques Offenbach (1819 - 1880). Projet pharaonique vue l’étendue du catalogue du maitre : plus de 650 numéros d’opus, dont une grosse centaine d’opéras de toutes sortes, bouffes, comiques, romantiques… Les années ont passé sans qu’aucun mécène ne se manifesta. Parallèlement j’ai tout de même avancé dans ce qui aurait pu servir de support à cette réalisation, à savoir un matériel éditorial fiable basé sur des sources de premier ordre : l’Offenbach Edition Keck dont nous fêtions les 20 ans en 2019, conjointement au bicentenaire de la naissance du Maître. J’ai alors décidé de revoir considérablement mes ambitions, et de me concentrer sur l’enregistrement d’une intégrale de la musique symphonique. Bien qu’il y ait déjà fort à faire avec un tel projet, la réalisation de celui-ci semblait tout de même plus accessible, et d’ailleurs à l’époque où je travaillais régulièrement avec l’Orchestre National de Montpellier, j’avais troqué quelques services d’enregistrement destinés à la bande son d’un film-opérette qui ne vit jamais le jour (Croquefer où le dernier les paladins) contre la réalisation du premier volume de cette intégrale chez Universal. Ballade symphonique Volume 1 qui fut bien reçu par la presse et le public, mais qui ne connut jamais de suite… Devant un tel manque d’intérêt ou de moyens de nos maisons de disques et autres institutions, j’avais fini par me résigner. Et pourtant, il y a tant de belle musique à faire connaître…

Mais la flamme vient d’être rallumée. Comme ont pu le remarquer ceux qui fréquentent mon groupe Facebook ou ma chaine Youtube “Trésors radiophoniques et autres délices”, j’ai découvert il y a quelques temps les possibilités nouvelles de restitution sonore que nous offre maintenant la MAO (musique assistée par ordinateur). D’où l’idée de réaliser mon projet d’Offenbach symphonique sur de nouvelles bases. Loin de moi l’idée de travailler au chef d’oeuvre et de vouloir substituer à une véritable interprétation ce genre d’enregistrements conçus à partir de logiciels et banques de sons échantillonnés. Mon but étant plutôt de permettre la découverte de pièces symphoniques d’Offenbach dans leur orchestration originale, en espérant justement que des interprètes puissent ensuite s’en emparer - les éditions papier étant réalisées parallèlement. Pour moi, le génie d’Offenbach est tout autant dans son instrumentation que dans ses mélodies, et, bien qu’intéressantes, les réductions pour piano présentent bien souvent un squelette dépourvu de toute chaire. Ouvertures et entractes, mélodrames et musiques de scène, mais aussi musiques de bal et de ballet, etc. Il y a fort à faire. Et si Dieu (et ne Covid 19) nous prêtent vie, voilà un nouveau grand chantier qui ne va pas manquer de m’occuper et de me passionner.

A ce chantier, plusieurs associations apportent déjà leur soutien financier et logistique, et je tiens à les saluer : Les Offenbachiades du Sud, et le CIDJO, sans oublier notre label discographique Orphée 58.

A très vite pour d’autres nouvelles…

Pour écouter notre catalogue Offenbach symphonique en ligne : 

http://www.jean-christophekeck.com/1/offenbach_symphonique_1457314.html

Roger Roger en MAO

C'est étonnant ce qu'on peut faire aujourd'hui du point de vue musical simplement avec un ordinateur. Je pense que le compositeur Roger Roger (1911 - 1995) féru de musique électronique dès les années cinquante et précurseur dans ce domaine, aurait été heureux d'entendre ce qu'on peut faire aujourd'hui avec ses oeuvres symphoniques grâce à la MAO, Musique Assistée par Ordinateur.

Eva Roger, son épouse, m'a confié une mission : celle de perpétrer et servir l'oeuvre de son mari. Malgré bien du temps perdu à devoir lutter dans des batailles juridiques stériles pour que les volontés de Mme Roger puissent être respectées et que l'oeuvre de Roger Roger soit diffusée comme il se doit, nous avons régulièrement joué et fait jouer ses oeuvres en concert. Mais cela ne me suffisait pas. 

Aujourd'hui, en m'appuyant sur les archives musicales du compositeur, je commence la publication régulière, systématique et libre d'accès de différentes partitions symphonqiues de Roger Roger. 

Pour accéder à ces enregistrement, il vous suffit de cliquer sur le lien ci-dessous.  

http://www.jean-christophekeck.com/1/roger_roger_en_mao_1459763.html

Jean-Christophe Keck, musicologue.